Bouchra KAACHE

Titre : Archéologie de l'art rupestre : indications chronologiques, environnementales et culturelles de la faune iconographique. Application aux zoomorphes de Tazzarine et Msissi (sud marocain).

Directeur de thèse : Robert CHENORKIAN

Thèse soutenue le 22 décembre 1999

Résumé

Les gravures rupestres du Présahara marocain sont des représentations schématiques. Elles constituent un ensemble riche en zoomorphes et signes, mais pauvre en anthropomorphes et armes.

Cette étude essaie d'analyser plus particulièrement les zoomorphes de Tazzarine-Msissi (Anti-Atlas oriental) et de les insérer dans leur contexte chronologique, culturel et environnemental grâce à une démarche pluridisciplinaire.

La détermination taxinomique, bien qu'elle soit difficile lorsque les sujets sont extrêmement schématiques, révèle la présence d'une majorité de faune sauvage liée à des traditions cynégétiques. La présence de scènes d'affût et de pièges conforte cette hypothèse.

Le bestiaire gravé a plusieurs affinités avec la faune néolithique de certains sites du Sahara. Ces affinités reflètent le réalisme des zoomorphes et légitiment les interprétations qui s'y rapportent.

Ainsi, la présence d'un taux élevé d'espèces du biotope aride serait la reproduction visuelle d'une partie de la biocénose environnante aux graveurs ; cette dernière vivait dans un milieu semi-aride, favorable toutefois à la survie des pachydermes.

Si les zoomorphes permettent de fixer 4000 B.P. comme limite chronologique supérieure de cet assemblage de gravures, ils demeurent incapables de déterminer la limite inférieure à cause de la persistance de certains animaux. La thématique associée vient combler cette lacune ; elle livre une chronologie assez large allant du Néolithique jusqu'aux périodes protohistoriques.

Les analogies avec le Sahara occidental, Sahara central, Sahara méridional et l'Atlas saharien permettent de reconnaître un ensemble tazinien homogène au niveau technique et thématique. Ces analogies sont à mettre en corrélation avec la mobilité des populations liée aux fluctuations climatiques holocènes.

Mots clés :

Gravure rupestre, Tazzarine, Msissi, Maroc, zoomorphe, zoologie, chronologie, Tazina, Néolithique, Protohistoire, environnement, chasse, Holocène, Sahara.

bouchra.kaache@caramail.com

Bibliographie :

1999 - Archéologie de l'art ruprestre : indications chronologiques, environnementales et culturelles de la faune iconographique. Applications aux zoomorphes de Tazzarine et Msissi (sud marocain). Compte rendu de thèse. Préhistoire, Anthropologie méditerranéennes, 7-8, p.179-181.

1999 - Approche archéozoologique de la faune des gravures ruprestres. Préhistoire, Anthropologie méditerranéennes, 7-8, p.49-51, 2 fig. (déposé en 1998).

1999 - Les armes gravées de Tazzarine-Msissi : typologie et chronologie. Archaeologia africana, 5, p.63-67.

1999 - Bestiaire gravé et environnement du Présahara marocain.

page précédente