GUISLAIN Stéphanie

Inscription en thèse en 1994 sous la direction de Thierry TILLET

Titre de la thèse: ORGANISATION DE LA PRODUCTION LITHIQUE AU PALEOLITHIQUE INFERIEUR ET MOYEN. APPROCHE ET DETERMINATION DE QUELQUES MODES D'ACQUISITION ET D'EXPLOITATION DES MATIERES PREMIERES DU TAFILALT (SUD-EST MAROCAIN).

Résumé des travaux effectués dans la région: La région d'étude est située au Sud-Est du Maroc dans la plaine alluviale du Tafilalt. Cette plaine est une dépression d'érosion résultant du déblaiement au cours du Quaternaire de la couverture secondaire et tertiaire des vallées du Ziz et du Rhéris. Plusieurs campagnes de prospection ont permis d'identifier l'existence de vestiges lithiques appartenant à toutes les grandes périodes du Paléolithique. Jusqu'à présent, ces témoins sont hors de tout contexte stratigraphique ce qui ne permet pas de les replacer dans un contexte chronologique précis et limite le champ d'interprétation à tous les niveaux de l'analyse archéologique. Mais ces gisements constituent les seuls témoins archéologiques disponibles pour connaître la préhistoire de la région. Il paraît tout a fait possible, en tenant compte des facteurs qui peuvent limiter et fausser les résultats des analyses et en exploitant les données spécifiques à la région d'obtenir des informations relativement fiables sur certains aspects comportementaux des populations préhistoriques du point de vue cognitif, économique et social. Or dans la zone d'étude, on constate que les matériaux lithiques susceptibles d'avoir été exploités par les artisans sont nombreux et variés et que les gisements les plus conséquents et à priori les plus homogènes sont associés où proches des gîtes de matières premières. A l'aide de deux approches complémentaires que sont l'approche technologique et l'approche économique, on tente de mettre en évidence les types de matériaux lithiques disponibles et exploités et les stratégies d'approvisionnement qui en découlent ainsi que les motifs d'implantation dans un lieu. On tente également de définir la nature des gisements en fonction des types d'activités qui y avaient lieu, les modes d'acquisition et d'exploitation des différents types de matériaux lithiques ainsi que les méthodes de production et d'aménagement des supports en outils. A plus grande échelle, les données acquises sont comparées à celles obtenues sur toute la frange nord-occidentale du Sahara, ce qui permet de dégager certaines constantes comportementales liées aux spécificité de l'environnement.

Projets de recherche: Dans le cadre d'une convention de coopération entre le laboratoire de géologie du Quaternaire de la faculté des Sciences Semlalia et l'UMR à laquelle nous appartenons, des recherches concernant le Quaternaire ancien et moyen de plusieurs régions de l'Anti-Atlas du Maroc sont envisagées. Le projet nécessite la mise en place d'un programme de recherche axé vers la prospection et l'étude techno-typologique de nouveaux gisements mais également la contribution de géologues qui pourront d'une part, préciser la genèse des dépots quaternaires très mal identifiés dans ces régions sub-sahariennes et d'autre part, déterminer et dresser un inventaire des matériaux lithiques utilisés par les hommes préhistoriques.

Faculté des Sciences Semlalia, Département de Géologie, Laboratoire de Paléontologie, 1@. 2390 40 000 Marrakech, Maroc

E-mail : steph.guislain@eudoramail.com

page précédente